L’art de passer inaperçu

Ce n’est une surprise pour personne, les trains sont souvent en retard au Bangladesh. Bris mécaniques, congestion des voies et tensions politiques ne facilitent rien à la tâche. C’est avec 4h30 de retard que nous avons quitté la gare de Dhaka pour nous rendre dans la campagne de Srimangal, le calme après la tempête. C’est très…