Kenya 2012

En octobre 2011, lors d’une journée au travail bien normale, Tanya et Angèle ont lancé l’idée d’aller visiter Anula, une guide de leur agence qui vit au Kenya pendant l’hiver. Cette idée a rapidement fait son chemin et nous partions tous les trois, Angèle, Yan et Tanya pour ce merveilleux voyage. Céleste et Corail n’étaient pas du tout en peine de nous voir partir sans elles puisque Mamie Claire était à la maison pour les garder, on ne savait pas qui allaient avoir plus de plaisir pendant ces trois semaines, les filles ou nous…

title-bg[1]

11 février 2012

Notre arrivée à Nairobi s’est passé comme un charme. Nous avons obtenu notre visa kenyen sans problème.  Comme Anula nous le disait, c’est plus notre 50$ US qui les intéresse…

Tony, un chauffeur envoyé spécialement pour nous amener chez Anula nous attend avec une petite pancarte; Angèle, Tanya et Jan! Je me suis fait rebaptiser. Nous étions tellement contents de le voir car nous savions que nous étions presque chez Anula! 30 minutes de route et nous y étions. Tony nous fait la discussion durant le trajet en nous expliquant un peu de tout et de rien. Il est très gentil. C’est lui qui va venir nous chercher lors de notre départ.

Malgré l’heure tardive, 3h du matin, Anula nous attendait. Elle nous a montré les chambres et nous avons tentés de joindre Morphée  Notre corps en disait autrement, nous avons donc eu de la difficulté à s’endormir. Vers 9h15 Anula nous réveille, il faut rapidement adapter notre métabolisme à l’heure du Kenya.

Maison de Theresa

Nous découvrons l’environnement et la maison d’Anula et de sa soeur Theresa. Leurs employés nous apportent le petit déjeuner, lequel fait du bien à notre corps. Durant le repas, nous apercevons des singes sur le terrain, lesquels fuient dès que les chiens arrivent. Anula et Theresa quittent pour aller chercher la Land Rover qui est en réparation. Nous prenons une douche, petit message sur internet et nous voilà prêt pour dîner! Un super repas de viande avec du vin italien et bière du pays, nous nous régalons.

Plantation de thé

Plantation de thé

Nous quittons avec Anula pour une promenade dans les environs. Visite de plantation de café et de thé avec explications du processus de cueillette. Anula est une super guide, elle est tellement généreuse avec nous! Le soleil est chaud, on est tellement bien, nous qui aimons la chaleur!

Nous allons voir la maison de son autre soeur, Marika. C’est une grande maison avec un jardin très impressionnant.

Jardin de Marika

Jardin de Marika

Nous retournons ensuite  à la maison prendre un peu de repos. Les filles font un mot fléché pendant que je rédige les quelques lignes qui nous permettront de garder un souvenir de notre première journée en sol kenyen.

Theresa nous apporte un plateau de divers trucs divers, je goûte à une autre bière du pays, la white cap lager.

Nous soupons avec une très bonne soupe avant d’aller au lit. Anula nous conseil de prendre un « sleepeeze » afin de ne pas trop se réveiller durant la nuit.

Quoi dire de plus que wow!

title-bg[1]

12 février 2012

Sheldrick wild life

Sheldrick wild life

Nous avons passé une bonne nuit de sommeil avec quelques réveils, mais au moins nous n’avons pas tourné dans notre lit grâce aux sleepeeze. Nous prenons un petit-déjeuner un peu plus matinal afin de ne pas quitter trop tard pour les bébés éléphants.

Nous quittons vers 10h et nous passons par le centre de Nairobi. Une chance nous sommes dimanche, il n’y a pas trop de trafic. Les gens conduisent leur voiture un peu n’importe comment. Les matatus, petit autobus de 12 places, arrêtent n’importe où pour faire monter des gens… Assez dangereux parfois! Les routes sont en construction et il n’est pas simple de se retrouver dans ce chaos. « The futur looks promissing » est une bonne devise de leur gouvernement!
Centre pour girafes

Centre pour girafes

Nous nous rendons au Sheldrick wild life pour voir les bébés éléphants qu’ils ont récupérés suite à la mort de leur mère, principalement dû au braconnage. Tanya est très contente d’aller visiter le centre, car elle a vu le film Imax filmé à cet endroit. Les petits sont très mignons, ils se roulent dans la terre, jouent dans l’eau, frappent le ballon et surtout boivent du lait que les gardiens donnent (lait spécial en provenance d’Angleterre).

Petit bidonville

Petit bidonville

Nous reprenons la route vers la maison, en chemin nous passons par de petits villages et ce, sans compter les nombreux bidonvilles. Le bidonville de Nairobi compte plus de 1 million d’habitants… sans eau courante, c’est touchant de voir tant de pauvreté, toutefois tous ces gens semblent heureux, ils sont souriants, ne possèdent pratiquement rien, mais ils sont toujours bien habillés, propres et fiers de leur personne. Nous en avons vu un avec un chandail des Pingouins de Pittsburgh…

Nous appelons à la maison compte tenu que la ligne téléphonique est bonne aujourd’hui. Nous relaxons sur la terrasse d’Anula, encore une fois, quelle belle journée.

title-bg[1]

Nairobi

13 février 2012

Ce matin nous nous levons un peu plus tôt qu’à notre habitude, car nous allons à Nairobi avec Theresa et Anula. Nous prenons notre petit-déjeuner à l’extérieur comme à notre habitude. Nous sautons dans la voiture et Theresa prend le volant de la Land Rover. Nous avions entendu parler du trafic de Nairobi, mais nous avons eu la chance (ou la malchance) de le vivre.

Theresa et Anula nous laissent au musée National de Nairobi. Nous restons tous les trois pour la journée pendant qu’elles font des commissions. L’accueil au musée est assez ordinaire. Le sourire des gens n’est pas trop au rendez-vous… Nous entrons et un jeune guide vient nous rencontrer. Il se nomme John et il est très gentil. Nous faisons la visite du musée en plus de 2h… La visite était très intéressante. Après la visite nous laissons John et nous allons dîner dans un petit resto qui se trouve juste à côté du musée.

Nous sommes bien heureux de notre choix de resto, car il s’agit d’un endroit ou les locaux vont manger, pas seulement les touristes. Nous prenons le temps de manger et nous discutons longuement. Nous avions prévu aller visiter le centre de Nairobi, mais nous préférons retourner chez Anula afin de prendre cela un peu plus relax. Nous nous négocions un taxi pour le retour. Angèle baisse le prix de 300 chillings, c’est pas trop mauvais compte tenu que nous ne sommes pas de la place.

Arrivés chez Anula, les filles ajustent les comptes d’argent et je décide de tester la course à pied à cette altitude. Oufff, je ne sais pas la distance que j’ai parcouru, mais Angèle ne m’avait jamais vu comme cela! Le coeur voulait me sortir de la poitrine. Je comprends pourquoi les coureurs kenyens sont si bon!

La soeur d’Anula, Marika, vient souper. Le consul de la Pologne basé au Kenya est aussi à notre table. Première fois que je mange avec un consul… ;p Nous sautons dans la douche et nous nous préparons pour le souper. Les filles enfilent une jolie robe et nous allons rejoindre Anula, ses soeurs et Alexander, le consul.

Nous nous mettons à table et nous mangeons un très bon repas. Chose assez spéciale, une petite cloche que Theresa sonne pour que les employés viennent nous desservir. Assez spécial pour nous qui ne sommes pas habitués à avoir des employés qui s’occupent de nous de la sorte…

Après le souper nous prenons un verre et nous allons faire nos sacs, car nous quittons le lendemain matin très tôt pour notre safari. Nous avons très hâte d’aller voir nos premiers animaux.

title-bg[1]

14 Février 2012

6h du matin, notre cadran nous réveille et nous nous préparons pour quitter. Nous prenons notre petit-déjeuner et nous amenons nos sacs près de la porte. Notre chauffeur arrive vers 7h. Il se nomme Jimmy et il semble bien gentil. Nous sommes grandement heureux de la voiture que nous avons, un Land Cruiser.

L’équipe pour le Safari

Notre 4x4

Notre 4×4

Nous quittons avec Jimmy en direction de Samburu. La route sera longue, plus de 6h… Nous apprenons à connaître Jimmy et il apprend tranquillement à nous connaître et découvre  la bande de joyeux lurons que nous sommes… En route, il allume sa radio et la première chanson  deviendra tout de suite NOTRE chanson, Jambo Jambo.

Nous avons beaucoup de plaisir à écouter cette chanson encore et encore. Les paysages tout au long de la route sont magnifiques. Nous profitons au maximum de chaque instant et nous tentons d’enregistrer chaque seconde dans notre tête.

Un arrêt à l’équateur

Un des moments drôles de notre route fut le moment où nous arrêtons à l’équateur et que nous avons droit à l’expérience de l’eau. Ils font couler de l’eau d’un récipient et l’eau coule dans un sens au nord, dans l’autre sens au sud et ne bouge pas du tout sur l’équateur… le mythe est confirmé. Angèle semble beaucoup apprécier (un peu trop peut-être…) le moment nord-sud nord-sud. Nous avons droit à quelques petites danses nord-sud nord-sud.

Les roches sur la route

Nous entrons dans une petite boutique mais c’est le genre de place attrape touristes pas trop notre genre où tu te sens mal à l’aise… Vraiment pas super. Nous retournons dans la voiture et sur la route nous commençons à voir des pierres de bonne dimension sur la route. Au début ce n’est pas si pire, mais plus nous nous approchons d’une petite ville, plus le nombre de pierres augmentent jusqu’au point où la police contrôle le secteur et nous bloque la rue compte tenu que c’est dangereux pour nous de continuer. Les pierres ont été mises dans le chemin en guise de manifestation, car une tribu a tué un membre d’une autre tribu. La tension est dans l’air et il est mieux pour nous de passer par un autre chemin. Nous passons par les terres et nous finissons par trouver une voie pour contourner la manifestation et reprendre la rue principale. Il est fou de se rendre compte que des gens vivent près de ces routes de terres ou la poussière est reine…

Une fois cela fait, nous nous arrêtons pour mettre de l’essence dans le petit village ayant les tensions… Pendant que Jimmy remplit la voiture, je me fais offrir des couteaux et plein d’autres trucs à acheter par la fenêtre. J’ai pas vraiment le goût d’acheter un couteau ni même de baisser ma fenêtre. La place ne semble pas trop sécuritaire. Nous avons hâte que Jimmy revienne… dès qu’il entre dans la voiture il sent notre petit inconfort et il nous met la chanson Jambo Jambo, de quoi tout oublier et nous faire rire à nouveau… Bravo Jimmy!

Girafe dans Samburu

Nous arrivons finalement à la réserve de Samburu. Dès notre entrée dans le parc nous voyons des girafes sur notre gauche ainsi qu’un zèbre. Nous sommes tellement contents. Quelques secondes plus tard nous apercevons plusieurs éléphants, ils sont tellement proches de nous c’est fou. Sur le chemin qui mène à notre lodge nous voyons encore d’autres girafes ainsi que des gazelles. Nous sommes surexcités, nos premiers animaux sauvages en liberté et très près de nous.

Éléphant dans Samburu

Nous arrivons au lodge et wow, quel endroit magnifique. Les gens sont tellement gentils et accueillants  Nous recevons notre chambre, elle est pratiquement la plus loin. Marcher jusqu’à notre chambre prend un certain temps et nous trouvons cela bien comique.

Nous allons dîner et nous prenons l’après-midi relax autour de la piscine. Et oui, une piscine en Afrique au milieu de la brousse… L’après-midi l’observation d’animaux est très difficile, c’est le matin ou en fin d’après-midi. Nous nous baignons et par la suite les filles relaxent et je me promène un peu partout pour faire de la photo.

Bébé éléphant (trop mignon!)

Oryx

Vers 16h nous repartons pour notre premier vrai game drive (le moment où nous allons observer les animaux). Nous quittons pour le game drive dans le parc de Samburu. La végétation est différente de ce que nous imaginions. Beaucoup de petits arbres, très peu de plaines et peu de grands troupeaux. Surtout des animaux seuls ou en petit groupe. Nous voyons plein de gazelles, des éléphants (et surtout un petit bébé), une multitude d’oiseaux, bref pour une première game, nous sommes bien ravis.

De retour au lodge, nous prenons une douche et nous allons souper. Le repas est très bon (sous forme de buffet). Vers la fin du repas, le staff sort de la cuisine en dansant et en chantant. Ils portaient un gâteau en forme de coeur pour la Saint-Valentin. Angèle et Tanya se sont joints à eux pour la danse. C’était très drôle.

De retour à la chambre nous nous couchons et nous avons tous un peu de difficultés à dormir. Le jet lag n’est toujours pas terminé.

Lala salama (bonne nuit en swahili)

title-bg[1]

15 février 2012

Éléphant

Réveil matinal, car nous avons un game drive pour 6h30. Nous nous levons malgré une nuit de sommeil non optimale! Nous passons au buffet nous prendre un café/thé ainsi qu’un petit biscuit. Nous quittons pas mal les premiers compte tenu que nous ne sommes que trois dans notre véhicule. Nous sommes très contents de notre choix de véhicule et d’être en privé avec le guide et non en groupe.

Nous apercevons beaucoup d’éléphants. Ils sont énormes et pourtant si gracieux et tranquilles. Nous apercevons notre première autruche seule au beau milieu des bosquets en train de couver un oeuf.

Lézard près de la piscine

La totalité des animaux que nous apercevons sont des herbivores, aucun carnivore à l’horizon à l’exception de quelques aigles. Nous apprécions tellement chaque moment de notre séjour, nous en parlons souvent. Les paysages sont magnifiques, l’endroit est énergisant et ressourçant.

Nous retournons au lodge pour prendre le petit-déjeuner, il est 9h30 environ. Nous restons au lodge le reste de l’après-midi, car il fait trop chaud et les animaux restent cachés, très peu seront visibles. Tanya profite de ce temps pour faire une sieste dans la chambre et Angèle et moi profitons du paysage. Du lodge nous apercevons tout plein de choses, un aigle, une gazelle, un lézard, le tout sans même se lever de notre siège.

Léopard en chasse

Nous nous préparons pour repartir en game drive pour 16h. Jimmy nous apporte à pleins d’endroits magiques, mais il semble chercher quelque chose. Il regarde les arbres avec ses jumelles et il nous dit qu’il cherche un léopard, un des big 5! Le big 5 est composé de l’éléphant, du buffle, du léopard, du rhinocéros et du lion.  Nous cherchons pas mal et il semble déterminer à en trouver un. Nous arrivons finalement à un endroit où plusieurs véhicules sont arrêtés. Un léopard se prépare pour attraper un Dik Dik, une petite gazelle. L’attente en longue, je suis rendu assis sur le toit du véhicule. Il sort soudain du bosquet et avance doucement. Après de longues minutes, il s’avance doucement vers le Dik dik qui semble de plus en plus nerveux. Tout le monde a hâte de voir ce qui va arriver. Soudainement le Dik dik commence à courir, il a vu le léopard. Celui-ci abandonne, car le Dik dik est trop rapide pour lui. On a failli voir un catch! En repartant le léopard se trouve tout près de nous, les photos pleuvent. Jimmy est super content, car il savait qu’il est très difficile de voir un léopard et si nous ne le voyons pas dans Samburu, il sera encore plus difficile d’en voir ailleurs. Wow, nous sommes très chanceux, 2/5 de trouvé!

Lodge à Samburu

Piscine au lodge dans la brousse…

Nous retournons au lodge et nous profitons du souper avant d’aller au lit. Nous sommes tous très fatigués, mais nous devons préparer nos sacs, car nous quittons demain matin pour le Lac Nakuru. Demain sera une longue journée, une longue route nous attends.

title-bg[1]

16 février 2012

Encore une fois, réveil matinal, nous avons beaucoup de route à faire et nous devons quitter vers 7h. Nous prenons un petit-déjeuner avant de rejoindre Jimmy et reprendre la route vers Nakuru.

Camp Flamingo Hill

Nous roulons durant de longues heures. Les routes ne sont pas belles, c’est plein de trous sur la route. Nous nous arrêtons au Thomson Waterfalls pour prendre notre diner, mais nous n’avons pas le gout d’aller voir les chutes. Notre boite à lunch est ordinaire selon les filles, mais moi je trouve le morceau de poulet très bon! Les choses que nous ne mangeons pas, nous les donnons à une madame pour ses enfants. La route est longue, nous avons déjà plus de 6h de route dans le corps et ce n’est pas terminé. La dernière portion du trajet est encore plus cahoteuse…

Nous arrivons finalement à Nakuru. La réserve est collée sur la ville. Nous nous rendons a notre lodge, le Flamigo Hill Camp, il est 15h. Nous sommes un peu étonnés de voir l’endroit où se trouve le lodge, un peu déstabilisés même. L’environnement est totalement différent! Nous entrons au lodge et wow, c’est vraiment bien. Notre tente est magnifique pour ne pas dire « fancy »!

Notre premier lion

J’ai mal à la tête compte tenu de la route, les filles vont à la piscine avant de retourner en game drive… Et oui un game drive après presque de 8h de route… Pauvre Jimmy, il semble très fatigué. Je vais rejoindre les filles, un petit saut à la piscine et nous voilà repartis.

Le parc de Nakuru est très différent. Il y a des troupeaux de buffles (l’un des big five, 3/5) mais Jimmy ne s’arrête pas, il nous dit « you will take the pictures later », quand il fait cela, c’est parce qu’il sait qu’il y a mieux ailleurs. Il roule assez vite, ce qui est contraire à son habitude. Nous arrivons finalement au lieu escompté, plein de voitures sont arrêtées, que regarde t’ils? Un énorme lion se trouve couché dans un arbre. Il est majestueux, même s’il se trouve assez loin de nous. En moins de quelques minutes nous avons un autre big five (4/5). Il nous manque le rihno et nous sommes complet!!!!

Une famille de rhinocéros

Il y a beaucoup d’oiseaux dans le parc. Il y a aussi beaucoup de touristes donc beaucoup de voitures. C’est très beau, mais un peu spécial vu le nombre de personnes…

Nous sommes tellement chanceux, quelques minutes plus tard, nous apercevons trois rihnos (5/5) donc un bébé. Nous venons de compléter notre big 5 et cela n’a pas été trop compliqué! Nous sommes vraiment chanceux! Les rihnos viennent très près de nous et les photos sont très bonnes. Nous apprécions le moment.

Lion

Nous continuons notre game et nous apercevons un buffle mort! En parlant avec un autre chauffeur nous apprenons que le lion qui vient de tuer le buffle est caché dans un conduit sous la route. Nous sortons quelques peu de la route et nous le voyons dans son trou! Wow il est tellement proche de nous et il est tellement gros. Il ne veut cependant pas quitter son trou. Il peut rester là durant des heures. Nous montons au sommet d’une colline et nous pouvons apprécier le paysage. C’est encore une fois tellement beau!

Sur le chemin du retour nous voyons plein de zèbres. Nous sommes tellement chanceux, un combat de zèbre se déroule devant nous! Le combat est assez long, on capote un peu de voir tout cela. L’appareil photos fonctionne à plein régime.

Nous retournons au lodge où nous prenons une douche. Nous allons par la suite prendre un bon repas. Nous allons nous coucher par la suite, car nous quittons tôt demain pour la Masai Mara!

Nous dormons très bien pour la première fois en terre kenyenne.

title-bg[1]

17 février 2012

Je ne crois pas que nous allons nous lever très tard durant notre séjour au Kenya, il est 6h et nous nous préparons pour quitter. Nous prenons un petit-déjeuner et nous sautons dans la voiture.

Encore une fois, la route est très longue, pas autant que la route d’hier, mais une longue route quand même… Sur le chemin nous nous arrêtons pour mettre de l’essence et Jimmy nous dit qu’un des gars de l’endroit vend le disque de musique que nous écoutons dans l’auto. Nous avons tellement aimé la chanson Jambo Jambo que nous voulons le disque. Un peu de bargin avec le gars et nous achetons notre « copie » du cd! Les filles chantent les chansons sans même entendre la musique, car c’est moi qui ai les écouteurs sur les oreilles! C’est le dernier arrêt possible pour l’essence avant la Masai Mara.

Nous roulons encore durant un bon moment et nous arrivons sur la route qui mène à la Mara. La route est tellement détruite, ce n’est presque pas croyable! Cette portion de la route prend tellement de temps à parcourir c’est fou.

Arrêt pour le lunch dans la Mara

Nous nous arrêtons sous un arbre pour prendre notre dîner  Cette fois, notre boite à lunch est bonne! Tout le monde est heureux 😉 Le paysage est plus que magnifique. Un jeune garçon Masai passe près de nous avec son troupeau de vaches. Nous lui offrons ce que nous n’avons pas touché de notre lunch qu’il s’empresse de prendre. Il parle très peu le swahili donc notre guide peut légèrement parler avec lui! Il est gêné et nous regarde avec étonnement. Il n’a pas vu beaucoup de blanc dans sa vie! Il s’éloigne avec sa boite à lunch et jette les papiers par terre ainsi que la boite en carton et cache la nourriture dans un petit sac sur lui. Personne ne lui a appris qu’il ne faut pas jeter de déchet, puisqu’il ne sait pas, comment lui en vouloir? Nous allons récupérer les déchets qu’il a laissés sur le sol. Un autre jeune passe par là et va le rejoindre… ont-ils partagés la boite à lunch? Je crois que  oui 🙂

Notre tente au Ikeliani Camp

Nous reprenons la route et nous arrivons finalement à notre lodge l’Ilkeliani camp. Nous sommes accueillis par deux Masais très gentils. Nous découvrons notre tente, encore une fois, nous sommes enchantés par l’endroit, moins « fancy » que l’autre, mais plus authentique. Devant notre tente coule une petite rivière, avec un peu d’observation nous apercevons un crocodile! Il ne peu pas monter jusqu’à notre tente, mais il n’est pas si loin que ça quand on y pense!

Guépard dans la Mara

Nous relaxons avant de retourner en game drive, notre première dans la Mara! L’endroit est reconnu pour le grand nombre de lions. Nous entrons dans la réserve et Jimmy roule assez vite et il semble chercher quelque chose, quand il fait cela… Nous commençons à le connaître! Il avait parlé avec un autre chauffeur et il savait quelque chose. Nous arrivons à un endroit et nous apercevons trois guépards cachés dans les hautes herbes. Wow, c’est un animal assez difficile à voir, nous sommes trop chanceux.

Lionne avec des bébés cachés près d’elle

En blague, les filles demandent à Jimmy de voir des bébés lions, quelques minutes plus tard, nous découvrons une maman avec trois bébés couchés dans les buissons… La pluie commence, nous devons fermer le toit du véhicule.

La pluie n’est que passagère, mais au moins elle retire la poussière et fait place à la boue! Plus tard nous voyons d’autres lions qui se promène, ils ne semblent tellement pas nerveux de notre présence!

Zèbres dans la Mara

La Mara ressemble beaucoup plus à ce que nous pouvons nous imaginer de la savane africaine, comme dans le Roi Lion! C’est même mieux que dans notre imagination!

Nous voyons tellement de sortes d’animaux et en grand troupeau, c’est magnifique.

Nous retournons au lodge et nous allons souper après avoir pris une bonne douche. Le souper est tellement bon et l’assiette est préparée avec soin. C’est la fête d’une fille d’une famille de français juste à côté de nous. Le staff vient porter un gâteau et ils chantent Jambo Jambo! Ils utilisent cette chanson à plusieurs sauces… nous la chantons de bon coeur avec eux!

Nous retournons à la chambre et nous tentons d’avoir une autre nuit de sommeil comme la nuit précédente!

title-bg[1]

18 février 2012

Nous nous réveillons tôt avec une tasse de thé et une tasse de café que les Masai nous apportent à la tente. Il fait assez frais à l’extérieur, nous avons tous une petite veste afin de nous garder au chaud.

Nous quittons avec Jimmy pour voir le lever du soleil sur la savane africaine. Le spectacle est magnifique, des montgolfières se gonflent avec le soleil en arrière plan. C’est très beau, je prends plusieurs photos et les filles enregistrent le paysage dans leur mémoire.

La lionne et ses lionceaux

La lionne et ses lionceaux

Jimmy semble vouloir nous apporter quelque part. Nous arrivons finalement après quelques minutes de routes sur une lionne avec ses quatre lionceaux. La petite famille passe tout près de la voiture.

Le roi de la jungle

Le roi de la jungle

Voir les animaux dans leur habitat naturel nous émerveillent. Nous les observons assez longtemps avant de reprendre la route pour découvrir un lion mâle avec une grosse crinière classique et deux lions plus jeunes. Ils sont tellement proches de nous, nous pourrions  les toucher tellement ils sont proches. Les photos seront mémorables je crois!

Nous avons la chance de les observer assez longtemps avant de les laisser filer dans la nature. Nous continuons à nous promener et nous regardons quelques troupeaux avec des animaux mélangés. Nous retournons au campement Masai où nous relaxons un peu avant de repartir avec Letato, un Masai qui travaille au campement.

Lethato

Lethato

Nous partons faire une marche de 2h avec lui dans la nature autour de l’hôtel. Il nous explique pleins de choses sur les plantes, les oiseaux et beaucoup de choses sur la culture Masai  Il nous fabrique des brosses à dent avec une branche d’arbre. Nous essayons cela avec lui, c’est très amusant de voir comment il utilise la nature pour tout. Il nous montre plein de sorte de caca d’animaux, il connait chacun d’entre eux et il connait l’utilité de chacun. Il bouille le caca d’éléphant avec du lait caillée et il donne cela aux jeunes bébés pour prévenir la malaria… Nous nous approchons d’un groupe de jeunes sous un arbre qui viennent de tuer une chèvre.

jeune Masai

Jeunes Masais

Viande de chèvre dans un peu de sang

Viande de chèvre dans un peu de sang

Ils sont en train de la faire cuire. Letato demande d’avoir un peu de nourriture et il nous en offre. Les filles refusent l’offre, mais je me lance. En voyant cela, Angèle change d’idée et Tanya fait de même. Il ne faut pas trop y penser, car la viande est servie avec plein de sang de chèvre. Les jeunes autour de nous boivent du sang de chèvre… Ça nous n’y touchons pas!

Après notre arrêt lunch, Letato nous fait la démonstration du lancé de la lance, les filles tentent le lancé. La technique n’est pas trop mal, mais la distance n’est pas trop là! Je me lance et à mon 3e lancé, je lance assez loin et je réussi à faire piquer la lance dans le sol comme le fait Letato.

Nous retournons au camp et nous dînons. La nourriture dans ce lodge est incroyable, c’est excellent. Nous prenons ensuite l’après-midi très relax. Les filles se promènent et elles trouvent un hippopotame dans la rivière, elles sont très heureuses de leur découverte. En fin d’après-midi, nous repartons avec Jimmy pour un game drive de fin de journée. Nous voyons peu d’animaux, car il y a un très grand vent. Nous apercevons une grande famille de girafes et un groupe d’hippopotame dans la rivière. Nous sortons de la voiture pour les observer de plus près. Même si on n’en voit que quelques-uns sortir à la fois, Jimmy nous dit qu’il y a plus de 30 hippos dans cette mare…

Les hippopotames

Les hippopotames

Nous sommes heureux même si nous ne voyons pas beaucoup d’animaux comme dans nos autres game drive. Nous regardons les paysages. Nous retournons au camp où nous mangeons un excellent souper avant d’aller au lit. Les journées commencent tôt et le soleil est fort, nous sommes très fatigués.

title-bg[1]

19 février 2012

Lever du soleil sur la savane

Lever du soleil sur la savane

Nous nous levons encore une fois très tôt avec café et thé. Nous fermons nos sacs à dos et nous les apportons dans la voiture afin de faire un petit game drive de une heure avant le petit-déjeuner et notre retour à Nairobi. Nous profitons encore une fois du lever du soleil avant de partir à la recherche d’animaux.Nous apercevons trois guépards qui marchent au milieu du chemin devant nous. Habituellement, nous sommes toujours quelque personnes pour voir des animaux aussi rare que des guépards, mais cette fois nous sommes seuls avec eux.

Les 3 guépards

Les trois guépards

Nous profitons de l’instant présent, car nous savons que nous ne serons pas seul bien bien longtemps. Nous les suivons tranquillement, on éteint même souvent le moteur, on se sent seuls au monde avec ces bêtes magnifiques, ils passent parfois si près de nous… Après un moment, d’autres voitures commencent à arriver. Nous laissons finalement les guépards après avoir passé plus de 45 minutes seuls avec eux, car c’est beaucoup moins intéressant quand tout le monde est là, de plus, les guépards entrent plus creux dans la savane. Ce moment est un des nombreux moments forts de notre safari.

Guépard dans la lumière du soleil levant

Guépard dans la lumière du soleil levant

Nous savourons nos dernières minutes dans la Mara, car nous nous dirigeons vers la sortie. Nous enregistrons le maximum de choses de notre tête tellement c’est magnifique; les odeurs, la vue, le vent sur notre visage.

Nous prenons un petit-déjeuner rapide et nous reprenons la route vers Nairobi, il est 9h. La route pour sortir de la Mara est extrêmement difficile. Nous roulons durant plus de 2h30 avant de finalement atteindre une route asphaltée! Quel soulagement d’arriver sur une route qui a un peu de sens, plus jamais je vais avoir le droit de me plaindre de la qualité des routes du Québec! Nous arrêtons prendre une bouchée vers 13h sur le flanc d’une montagne, la vue est splendide. Nous mangeons notre lunch box sur une petite table que les gens de la place nous apporte.

L'heure du lunch

L’heure du lunch

Nous reprenons la route et nous arrivons à Nairobi vers 15h. Nous sommes bien heureux de sortir de la voiture, nous commençons à prendre la forme de nos bancs tellement nous avons passé du temps dans la voiture. Nous sommes heureux de revoir Anula et Theresa. Nous déposons nos sacs et relaxons un peu. Angèle et moi partons à pied pour le Nakumatt, un gros supermarché, où nous allons acheter quelques souvenirs. Nous trouvons quelques trucs intéressant. De retour chez Anula, nous relaxons, cela nous fait beaucoup du e bien, nous sommes assez fatigués de notre safari. (Je sais c’est dur la vie…)

Nous soupons vers 20h et nous préparons nos sacs, car nous quittons le lendemain matin très tôt en direction de la côte est du Kenya donnant sur l’océan Indien.

title-bg[1]

20 février 2012

Petit-déjeuner très tôt, nous chargeons la Land Rover et nous quittons en direction de la côte. Theresa possède une maison à Watamu.

Kilaguni Serena Safari Lodge

Kilaguni Serena Safari Lodge

Nous roulons parmi pleins de camions et de gens qui se dépassent comme des fous. La route est une petite route à deux voies qui se croisent et beaucoup, mais beaucoup de camion l’utilisent afin de faire le transport de marchandises entre Nairobi et Mombasa. Il faut faire comme tout le monde et dépasser quand cela est possible et surtout quand c’est sécuritaire. Ce n’est pas la première fois qu’Anula conduit dans ce genre de trafic! Après environ 4 heures de route nous entrons dans le parc de la Tsavo Ouest. Nous roulons quelque peu dans le parc, mais il semble y avoir peu d’animaux. Anula nous apporte voir son lodge préférée le Kilaguni Serena Safari Lodge.

Panoramique de Kikaguni

Panoramique de Kilaguni

Nous ne pourrions y dormir (budgétairement parlant…) mais nous prenons une liqueur à boire et nous observons les animaux de la galerie du lodge. Plusieurs animaux viennent boire de l’eau dans le petit étang en face de nous. Les filles aiment bien observer les mamans singes avec les petits bébés qui s’agrippent sur leur dos ou sous leur ventre. Nous reprenons la route et nous nous dirigeons vers des chutes, lieu où nous pourrons manger notre lunch tranquillement si les singes nous laissent en paix. Heureusement pour nous, aucun singe n’est présent et nous profitons de l’instant pour manger nos sandwichs et le reste de notre lunch. Une fois le repas terminé, nous prenons une marche dans le petit sentier près des chutes avec un gardien qui nous explique pleins de petites choses sur les environs. Il y a un endroit avec une source d’eau potable qui coule et nous buvons de l’eau de cet endroit! La madame de Santé Voyage ne serait pas contente…

Après cette petite marche, nous reprenons la route dans la Tsavo où nous apercevons différents animaux : girafes, gazelles de toutes sortes, zèbres, éléphants, etc. En passant près d’un étang, Anula repère un léopard dans un arbre, elle a vraiment l’habitude et l’oeil attentif pour avoir su le détecter… quelle bonne guide! Nous profitons de l’instant pour l’observer, nous sommes vraiment chanceux.  Nous reprenons la route et afin d’éviter une pierre et un trou, Anula donne un coup de volant qui finalement nous fait valser avec la voiture et nous fait faire un petit crochet dans la brousse. Plus de peur que de mal, tout le monde va bien, oufff!

Roche volanique

Roche volcanique

Le paysage est volcanique, la terre est noire. C’est complètement différent de ce que nous avons vu dans les autres parcs. Nous arrivons au pied d’une colline faites de pierre volcanique et la pluie commence à tomber. Nous attendons que la pluie cesse et je pars à l’assaut de la colline. Je ne monte pas jusqu’au sommet, car c’est assez difficile et mes sandales sont pleines de pierres… Quand je descends j’ai de la petite pierre jusqu’au mollet!

Nous reprenons la route et quittons le parc en direction de notre lodge. Nous passons par la ville de Voi et nous arrivons à notre lodge. L’endroit est charmant et semble assez désert.  Il y a un seul autre groupe de quatre avec nous… Nous sautons dans la piscine et Anula relaxe en buvant une bonne bière, la Tusker.

Fruit du baobab

Fruit du baobab

Près de la piscine se trouve un Baobab, nous avons tout plein de questions concernant cet arbre. Anula demande à un des employés de nous apporter un fruit du baobab et de nous l’ouvrir pour y goûter. C’est une espèce de grosse noix de coco, un peu difforme et très dur. À l’intérieur, il y a des espèces de noyaux entouré d’une membrane qu’on laisse fondre dans la bouche avant de recracher le noyau. Angèle et Tanya n’aiment pas trop le goût et la texture, mais j’aime bien ce fruit, j’en mange donc à ma guise.

Nous sautons dans la douche avant de prendre un bon repas. Le repas est excellent et nous discutons de tout et de rien. Une autre belle journée en Afrique qui se termine pour nous.

title-bg[1]

21 février 2012

Nous nous levons vers 7h et nous allons prendre un petit-déjeuner.  Angèle et moi avons mal dormi, nous avions tellement chaud… Tanya et Anula elles, s’en sont bien tirées.

Nous reprenons la route pour trouver l’entrée de la Tsavo est. Nous entrons dans le parc et nous nous apercevons rapidement que c’est complètement différent de la Tsavo ouest. C’est fou comme ce pays peut changer aussi rapidement.

Rivière prêt de notre arrêt pour le lunch

Roches où on aurait pu cuire un oeuf…

Nous nous dirigeons vers un endroit pour faire un pique-nique à environ 40 kilomètres d’où nous sommes. Nous nous rendons sur place et nous nous installons pour manger. Il fait extrêmement chaud, les filles ne veulent pas trop bouger. Après le repas, nous nous promenons un peu, mais la chaleur est tellement intense que nous reprenons rapidement la route, au moins comme ça nous avons un peu de vent par la fenêtre. Tanya compare le vent à un séchoir que quelqu’un nous pointe au visage, c’est tellement chaud!

Nous arrivons finalement à notre lodge, le Bigi camp. C’est un campement sous tente proche de la rivière.  C’est un peu plus frais que dans la voiture. Quand nous arrivons nous prenons une douche et nous buvons de l’eau froide (et non pas l’eau que nous avons avec nous, car elle s’est transformée en thé!).

Nous nous installons dans des chaises proches de la rivière et nous regardons les animaux passer. Nous apercevons deux éléphants qui passent en face de nous dans la rivière, quelle chance de voir cela d’aussi près.

Singe voleur de babane

Singe voleur de banane

Tanya se lève pour aller chercher des bananes dans la tente, à son retour, une guenon s’avance vers elle et lui saute pratiquement dessus pour avoir les bananes. Tanya crie et Angèle se lève pour dire « non » à la guenon, quel scénario. Moi je ne bouge pas de mon siège et je dis de lancer les bananes, ce que Tanya s’empresse de faire. La guenon court et prend deux bananes qu’elle engloutie en une minute. Anula arrive en riant, en entendant les cris des filles, elle sait que Tanya vient de se faire attaquer par une guenon! Nous rions bien de la situation.

Nous nous préparons pour le souper et nous nous installons à des petites tables à l’extérieur où nous sont servies des petites pizzas comme apéro. Le campement est un campement italien! La nourriture est encore une fois excellente, un vrai régal. Après le souper, nous allons près de la rivière voir si les hippos ne sont pas sortis de leur cachette, mais pas de chance, ils n’y sont pas!

Nous allons nous coucher. Tanya a de la difficulté à entrer dans sa tente, car il y a plein de chauves-souris qui passent près de sa tente et elle ne veut pas qu’elles entrent dans la tente!

Nous passons une excellente nuit.

title-bg[1]

22 février 2012

Nous prenons un bon petit-déjeuner et nous reprenons la route, cette fois direction Watamu et l’océan indien. La route pour quitter la Tsavo n’est pas trop mauvaise, mais elle ne nous permet pas d’aller trop vite. Une fois la sortie du parc passée nous étions certains que nous allions être sur une grande route, mais non, nous restons sur une petite route de campagne très bosseuse! La route entre la Tsavo et Watamu est uniquement sur ce chemin compte tenu que nous avons passé par le parc.

Nous roulons sur cette route cahoteuse durant des heures! Anula est tellement bonne de conduire dans des conditions comme cela. Nous nous arrêtons pour dîner dans une petite entrée sur le bord de la forêt. Nous entrons juste assez creux dans la forêt pour que les gens du village ne viennent pas nous voir pour avoir de la nourriture. Pendant le repas, je m’aperçois que le pneu arrière droit est drôlement mou. Il devrait être bon jusqu’à Malhindi, la ville juste avant Watamu.  Nous pourrons mettre de l’air sans problème. Nous trouvons finalement un endroit pour mettre de l’air dans le pneu et nous arrivons finalement à la maison de Watamu.  Wow, quel endroit magnifique!

Maison sur la côte

Maison sur la côte

Nous nous empressons de mettre nos maillots de bain et nous allons nous rafraîchir dans la mer. Derrière la maison, nous n’avons qu’à descendre un chemin de sable et nous y sommes. L’eau est chaude et cela nous fait le plus grand bien. Il est un peu plus de 15h.

Plage Watamu

Plage à Watamu

Après cette petite saucette, nous nous habillions et nous partons avec Anula au village pour faire quelques achats. Nous achetons un gros poisson à un pêcheur sur le bord de la mer, des fruits et légumes au marché. Nous nous apercevons que le pneu est encore à plat, nous allons devoir le faire réparer.

Arrivés à la maison, je regarde pour changer le pneu, le cuisinier et le jardinier viennent me donner un coup de main, mais l’un d’entre eux commence à retirer les boulons de la roue de la voiture sans s’assurer que la voiture est soulevée convenablement. Je soulève doucement la voiture et lui, retire tous les boulons. Je soulevais dans le sable, le pied a donc versé et la Land Rover a commencé à basculer, car les boulons n’étaient plus en place pour tenir le pneu. Nous avons tous poussé pour tenir la Land Rover en équilibre pendant que je remettais les boulons. J’aurais dû m’écouter et lui dire quand je l’ai vu commencer à retirer les boulons, mais bon.

Changement d'un pneu sur la Landrover

Changement d’un pneu sur la Land Rover

Je stabilise la voiture et la soulève de nouveau. Nous changeons le pneu. Le cuisinier tente de serrer les boulons en sautant sur la croix, je l’arrête tout de suite, la voiture est encore soulevée, je ne crois pas qu’il avait déjà fait cela avant… Je lui explique que c’est dangereux et qu’il ne faut pas faire cela comme ça.

Nous relaxons autour d’un verre de bière et des petites grignotines en attendant le souper. Le repas servi, nous avons droit à un excellent morceau de poisson que nous venons d’acheter! Le cuisinier est excellent!

Nous mangeons et nous allons au lit pas trop longtemps après, la longue route nous à tous fatigué.

title-bg[1]

23 février 2012

Angèle et moi se levons vers 7h30 et nous allons marcher sur la plage où nous apercevons quelques kiosques avec des toiles et pleins de petits souvenirs. Un vendeur très gentil vient nous voir et nous discutons avec lui. Nous regardons et nous lui disons que nous allons probablement revenir le lendemain.

Mante religieuse

Mante religieuse

À notre retour, Anula était de retour de sa marche dans les chemins autour de la maison et Tanya était debout, sirotant un thé.

Nous prenons un petit-déjeuner et nous nous relaxons encore un peu, il faut en profiter, le temps ici n’est plus très long. Nous retournons en ville faire des achats pour la journée. Anula en profite pour aller se faire couper les cheveux et nous, nous allons dans une petite boutique où il y a des kikois, genre de paréo, à vendre. Les filles en choisissent une 15aine…

Anula vient nous rejoindre et nous allons dans un autre petit marché encore plus local que celui de la journée d’avant. Avant de venir nous rejoindre elle est passée porter le pneu chez le garagiste afin qu’il puisse en faire la réparation.

Nous retournons à la maison où nous relaxons (et oui encore!). Plus tard en après-midi, Anula et Tanya  retournent chercher le pneu et Angèle et moi restons coucher au soleil. Nous retournons dans la mer après le dîner, car le soleil est tellement rendu chaud vers cette heure là, ouff!

En fin d’après-midi nous prenons un verre tranquillement avec des petites grignotines et nous discutons avant le souper. Ce soir, souper pâtes avec une sauce aux tomates (trop bonne!). Nos demandons au cuisinier la recette! Nous aurons cela au Québec…

Light painting

Light painting

En soirée, je m’installe pour faire de la photo d’étoiles. Je prends la croix du sud en photo, car elle n’est pas visible de l’hémisphère nord, j’en profite donc!

Nous allons au lit et nous dormons comme des bûches, il ne semble plus y avoir de jet lag dans notre corps!

title-bg[1]

24 février 2012

Nous avons tellement apprécié notre marche d’hier que nous recommençons l’expérience, mais dans l’autre direction. Nous avons marché une bonne distance ce matin. Sur notre route, le long de la mer, nous voyons un Kényen qui s’entraîne sur le bord de la mer. Il marche sur les mains, bref il est en forme. Nous retournons à la maison et nous déjeunons avec Tanya et Anula.

Route pour rejoindre la maison

Route pour rejoindre la maison

Après le petit-déjeuner, vers 10h, nous quittons tous les trois pour retourner voir John, notre vendeur de toiles sur le bord de la mer. Avant de se rendre sur place, la marée était tellement basse que nous avons été capable de marcher assez loin vers le large avant de revenir vers les petits magasins. Nous magasinons pas mal de souvenirs dans les nombreuses petites échoppes tout au long de la plage. Je ne sais pas s’il y a beaucoup de gens qui vont là, mais nous avons fait leur matinée! Nous achetons des trucs à John et à ses collègues.

De retour à la maison, il est presque l’heure de manger. Nous prenons un repas léger, la chaleur est telle, ouf…. En après-midi, les filles se font bronzer, ou devrais-je dire brûler… Après 15 minutes, elles étaient rouge comme des tomates! Pas super sur le bronzage 😉 Pendant ce temps, je me promène autour de la maison et je prends quelques photos souvenirs de l’endroit. Nous retournons à la mer, car nous quittons demain et nous voulons en profiter encore un peu. L’eau n’est pas super, il y a beaucoup d’algues et ce n’est pas trop attirant… on va se reprendre une autre fois.

Baobab

Baobab

Nous allons avec Anula chez sa voisine. Une énorme maison avec un grand jardin et un énorme Baobab, énorme pour nous, mais petit comparativement à ceux de la Tanzanie…). La maison est un vrai paradis terrestre. Du gazon très vert, une grande piscine, de grandes pièces avec des sofas et des coussins partout… On ne croirait pas être en Afrique…

Nous prenons un autre bon repas et nous allons au lit pas trop tard, juste assez pour voir un peu d’étoiles. Je me lance dans quelques tentatives de photos de type light painting. Les résultats ne sont pas si mal.

Nous devons bien dormir, demain nous quittons pour le chemin du retour vers Nairobi.

title-bg[1]

25 février 2012

Départ tôt le matin. On dit au revoir à ce petit paradis. Nous empruntons des routes secondaires pour éviter la ville de Mombasa. En chemin, nous arrêtons dans un petit village pour rencontrer la femme du cuisinier de la famille. Anula désire lui remettre des documents pour les enfants, un peu d’argent et de la nourriture. Anula et sa famille prennent bien soin de leurs employés.

Nous arrêtons en bordure de route pour manger notre dîner  C’est toujours drôle c’est arrêts au milieu de nulle part avec la grande route à proximité, on quitte chacun notre tour en quête de notre coin toilette à l’abri des regards. Ce n’est pas une forêt épaisse mais plutôt des arbustes tout secs!

Maison au sommet de la montagne

Maison au sommet de la montagne

Repos sur le balcon

Nous arrivons bientôt à notre destination pour la nuit. En effet, bien que possible en une journée, la route de la côte à Nairobi est assez longue et Anula aimait mieux coucher en chemin. Nous sommes allés chez un couple d’amis de la famille. Anula nous avait mentionné qu’ils habitaient loin de tout, mais on ne pouvait s’imaginer… Dans le bas d’une colline, on emprunte un chemin étroit qui commence à monter de façon abrupte. C’est un chemin, à travers les arbres, sinueux et très abruptes. Même avec la Land Rover, on se demande si on va y arriver… Encore une fois, les talents de chauffeurs d’Anula nous impressionnent. On arrive finalement à la maison. Ces gens ont littéralement bâti une maison sur le sommet de la montagne. Ils ont une vue à 360. C’est magnifique. On peut très bien imaginer l’ampleur de ce projet, ils ont du défricher la route, acheminer tous les matériaux… bref tout un exploit qu’ils ont réalisé eux-même avec très peu d’aide extérieure… Le projet leur a pris quelques années, mais maintenant ils sont tellement bien! Allez-vous me croire si je vous dis qu’au début du projet ce couple était âgé de 60 ans…?

Le type d’architecture est tellement différent. Par exemple, leur maison est constituée de quelques pavillons. Rien n’est attaché ensemble. Il y a la cuisine, ensuite le salon et la salle à manger et un peu plus loin leur chambre à coucher et le bureau. Tout est toujours ouvert et très aéré.

Nous mangeons un très bon repas en leur compagnie. Durant le repas un gros insecte nous divertit un peu en courant près de nous. La joie de vivre dans des maisons ouvertes…

Vision depuis le balcon

Vision depuis le balcon

Nous dormons dans un pavillon à l’écart qui contient quelques chambres. Ils peuvent louer des chambres et c’est cet endroit en premier qu’ils ont construit et ensuite occupé pendant la construction de la maison. Il faut faire extrêmement attention à notre eau. Dans la ville près d’où ils demeurent, l’eau est très en demande, durant cette période il n’y avait aucune eau courante. Donc toute l’eau utilisée doit être acheminée jusqu’au sommet de la montagne… cela nous ouvre une perspective différente de comment nous prenons l’eau pour acquis chez nous.

Notre dernier dodo en sol kenyen…

title-bg[1]

26 février 2012

DPP_3083[1]

Chameaux Somalien

Après avoir pris le petit-déjeuner et dit nos aux revoirs, nous reprenons la route direction Nairobi. Nous redescendons la montagne et en bas qu’elle surprise nous avons de voir un troupeau de chameaux. Ces chameaux appartiennent à un somalien nous dit Anula, le lait de chameau n’est pas très bon, rajoute elle. Voilà, on est maintenant au courant, c’est bon à savoir…

La portion de route qui nous reste est beaucoup plus courte que celle que nous avons parcourue. Nous n’arrivons pas trop tard dans la journée. Nous sommes très contents de revoir Thérèse.

Petite fille de l'orphelinat

Petite fille de l’orphelinat

En après-midi nous allons faire une visite très spéciale. Petite mise en situation: avant notre voyage nous nous sommes procurés (Tanya en fait) pleins de petits cadeaux pour les enfants, des livres, des crayons… On ne savait trop quand le donner et à qui, on ne voulait pas le donner aux enfants sur notre route. Il n’est jamais conseillé de leur donner des choses directement, on ne veut pas encourager de comportement de quête envers les touristes. Nous en avons donc parlé à Anula pour savoir s’il y avait une école ou un autre lieu que nous pourrions aller donner notre petit trésor. Elle a donc eu l’idée d’aller visiter l’orphelinat de sa soeur Marika. En effet, celle-ci gère deux orphelinats au Kenya pour les jeunes enfants abandonnés à la naissance.

Nous nous y sommes donc rendus en voiture avec Anula. Quel merveilleux accueil nous avons eu à notre arrivée. Ceux-ci nous attendaient et tous ensemble ils ont commencé à nous chanter des chansons, dont entre autres la fameuse chanson Jambo Jambo.

Vous vous doutez que nous avons fondus… c’était trop mignon, on en avait les larmes aux yeux. Après quelques chansons, la responsable sur place nous a dit Bonjour, on s’est présenté et ensuite elle a demandé aux enfants de nous faire visiter les lieux.

Retour à la maison

Enfants de l’orphelinat

Imaginez-vous tous ses enfants qui se précipitent sur nous, tous les grands garçons sur Yan et les plus petits et les filles sur Tanya, Anula et moi. Il y avait environ un enfant par doigt et un par jambe… Ils voulaient tous nous toucher et nous parler. Alors, chacun entouré d’au moins 10 enfants et en leur tenant tous la main, nous avons visité leur maison. Ils étaient tous très fiers de nous montrer leur lit dans le dortoir, le parc, la salle de bain… Ensuite ils ont été tellement impressionné du poil sur les bras et les jambes de Yan, des cheveux pâles de Tanya et de mes longs cheveux. Comme vous remarquez sur la photo, tous les enfants, même les filles ont les cheveux rasés. Question d’hygiène et d’entretien c’est beaucoup plus facile quand on manque d’eau.

Ensuite nous sommes revenus tous en groupe comme au début, nous avons pris des photos et nous leur avons chanté la chanson y avait des crocodiles et des orang-outans… avec les gestes, ils les ont un peu fait avec nous. Avant de partir ils nous ont chanté une chanson, Thank you so much. Nous avions du mal à partir, même Anula a beaucoup apprécié ce moment avec eux. Quelle belle manière de terminer notre voyage.

Angèle, Anula, Theresa et Tanya

Angèle, Anula, Theresa et Tanya

Ensuite retour à la maison, nous finalisons nos sacs, soupons une dernière fois en bonne compagnie au Kenya et allons nous coucher un petit moment. En effet, notre chauffeur de la première journée, Tony, venait nous chercher à minuit. Le voyage du retour c’est bien déroulé. Il nous a semblé un peu plus long et nous étions plus fatigués, mais c’est tellement normal, l’adrénaline du début de voyage n’était plus là. Après plusieurs heures de voyages, incluant deux vols d’avion, un lift avec la soeur de Tanya, une ride en métro et un taxi, nous arrivons finalement à la maison. Nos amours nous regardent arriver par la fenêtre, la question était de savoir si elles allaient nous bouder un peu, on se doutait que leurs semaines en compagnie de Mamie avaient aussi du être mémorable… Mais non, nos craintes n’étaient pas fondées, elles étaient très contentes de nous voir! Les retrouvailles furent des plus agréables.

Ensuite retour à la réalité… les quelques jours, voir quelques semaines après le retour furent difficiles… Le contraste avec notre réalité et la leur est assez fort. Je vous avoue avoir vécu un plus grand choc culturel de retour à la maison qu’à mon arrivée en sol africain… On ne rêve maintenant qu’à notre prochain voyage… Quelle en sera la destination?  Quand allons-nous quitter? Pour combien de temps? Nous ne savons pas encore, nous savons toutefois que ce sera avec les filles la prochaine fois et que ce sera plus longtemps que trois semaines… À suivre

Une réflexion sur “Kenya 2012

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s